Perte de poids

Il n'y a pas de secret pour perdre du poids. Il faut absorber moins de calories que l'on en brûle. La voie la plus simple est celle d'une diminution des apports, donc d'un régime hypocalorique. Mais cette restriction ne doit pas se faire n'importe comment. Et l'idéal est de l'associer à une augmentation de la consommation, c'est-à-dire l'exercice physique.
Le programme de perte de poids sera toujours adapté aux attentes du patient, à son mode de vie et aux régimes déjà suivis !
Il y a cependant quelques règles qu'il est souhaitable de respecter pour mettre toutes les chances de son côté.

Quelle est la principale erreur à ne pas commettre ?
Avant tout, il faut retenir qu'un des principaux objectifs d'une perte de poids est d'obtenir un rééquilibrage alimentaire et une rééducation diététique.
Cependant, la première étape est de perdre du poids. À ce stade, la principale erreur à ne pas commettre pour perdre du poids est l'institution du régime hypocalorique dit équilibré. En effet, l'obésité ou le simple excès de poids sont des déséquilibres qu'il est illogique de compenser dans un premier temps par un programme équilibré. La preuve, le régime hypocalorique dit équilibré fait perdre 60% en graisse mais aussi 40% en masse musculaire. La perte de poids très progressive ne permet pas les écarts de régimes qui sont longs à être compensés.
Les patients réclament des résultats rapides, ce qui les encourage à poursuivre. La plupart font des écarts ponctuels et une certaine souplesse leur permet de persévérer.
Avec un régime hypocalorique dit équilibré, le problème de la faim n'est jamais résolu. Elle est présente en permanence chez ces patients dont la volonté est mise à rude épreuve.
Enfin, au fur et à mesure du régime, le métabolisme diminue ce qui oblige à restreindre progressivement les apports.
Seule la réussite de cette première étape de perte de poids permettra l'institution d'une véritable rééducation diététique.

Où trouve-on la solution ?
Aux inconvénients du régime hypocalorique dit équilibré, le programme minceur hyperprotéiné anti-âge répond point par point :
-l'amincissement ciblé protège la masse musculaire et ne se fait qu'aux dépends de la masse graisseuse.
-il existe une perte rapide de poids et surtout de volume en début de cure.
-les écarts sont facilement compensés par des journées spécifiques.
-le patient n'a pas de sensation de fatigue ni de faim car les protéines sont un coupe-faim naturel.
-le métabolisme de base est conservé voire augmenté. Ceci permet une meilleure réintroduction des aliments, tant en quantité qu'en variété.

Quels résultats obtient-on ?
On perd du poids en toute sécurité, sans avoir faim et sans fatigue. On conserve le plaisir de manger et bien sûr ne pas regrossir.
L'amincissement est esthétique pour la peau et pour la silhouette, la perte de poids doit aller vite mais pas trop, on doit avoir la possibilité de faire quelques écarts.
Les objectifs à atteindre sont toujours fixés avec le médecin avant de commencer un programme de perte de poids.

Pourquoi le médecin doit être un coach minceur ?
Pour réussir l'amincissement de ses patients, le médecin doit être un véritable coach minceur, c'est à dire un entraîneur. Il va travailler avec ses patients comme un entraîneur travaille avec ses sportifs.
Quelles sont les étapes du travail du coach minceur ?
-d'abord, il analyse les besoins de son patient.
-il fait un état des lieux des capacités à perdre du poids (antécédents, motivations, etc...).
-il choisit le meilleur programme minceur pour chaque patient. En faisant ce choix, il veillera à obtenir l'adhésion du patient tout au long de la procédure.
-il établit les modalités détaillées du programme.
-il suit régulièrement le patient et adapte ses conseils en fonction des résultats.
-il écoute et réanalyse les attentes à chaque étape afin de valider la suite du programme. Il valide ce qui a été fait et ce qui va être fait.
Être un coach minceur, ce n'est pas seulement être un praticien de la minceur. C'est être un véritable entraîneur. Le coach associe ses connaissances techniques de la nutrition à un savoir faire pratique qui lui permet d'individualiser chaque prise en charge.

"La beauté est une lettre de recommandations qui conquiert tous les coeurs du premier coup."
Arthur Schopenhauer